Corrigé de Grec du Bac L 2018

Corrigé de Grec du Bac L 2018

Retrouvez dès la fin de l'épreuve le corrigé de Grec de l'épreuve de Langues et cultures de l'antiquité du Bac L 2018. Tous nos corrigés sont réalisés par des professeurs de l'Éducation nationale !

Également disponible le sujet de l'épreuve de Grec.

Corrigé de Grec du Bac L 2018

Le contenu du document

Accédez également à Accédez également à tous les sujets et corrigés du Baccalauréat 2018 des autres filières.

Également disponibles pour vous entraîner, tous les sujets et corrigés de Washington pour le Bac 2018. Allez, on va s'entraîner ? :)

 

PREMIÈRE PARTIE – Questions (/60)

Question 1 (/15)

a) Le premier ὡς (vers 2) est exclamatif (comme ! comment ! combien !). Le second (vers 6) est comparatif (comme, à l’image de). Le troisième (vers 11) est causal (comme, puisque).

b) Les verbes à l’imparfait dans ce passage sont : ἐνέπαιον, Ἐπεκείμην, μετεστρεφόμην, ἐλαϐόμην, ἠρχόμην et ἀπεξυλούμην. L’imparfait est un temps de la narration à valeur descriptive. Ici, Sostrate nous fait le récit de ce qui s’est passé au-delà de la scène, dans les coulisses : il informe ainsi le spectateur. Mais l’emploi de l’imparfait suggère aussi une idée de répétition : Sostrate insiste sur la longueur et le caractère fastidieux de son travail de paysan.

Question 2 (/15)

Parmi ces trois traductions, l’un des procédés utilisés afin de souligner la veine comique du passage est l’interjection. En effet, si le texte grec n’en contient pas, les traducteurs ont pris la liberté d’en ajouter, afin de s’accorder aux codes de la comédie en langue française. Ainsi, J.-M. Jacques colore le texte de « hélas », et « aïe », répété deux fois ; A. Blanchard débute l’extrait par « Ah ! ».

Si le texte grec ne comporte pas de ponctuation, les traducteurs ont largement recours au point d’exclamation, afin de renforcer la vivacité et le comique de la scène. M.-P. Loicq-Berger en utilise trois, A. Blanchard quatre et J.-M. Jacques jusqu’à six en seulement quelques lignes. Les trois traducteurs ont su rendre compte de la vivacité du texte grec qui porte la dimension comique du passage. L’asyndète des deux premiers vers est systématiquement respectée, avec quelques différences cependant : J.-M. Jacques ponctue l’accumulation de « Aïe ! » ; A. Blanchard associe chaque terme à un adjectif possessif ; M.-P. Loicq-Berger opte pour une asyndète radicale sans adjectif. De plus, l’enchaînement en une même phrase des vers suivants, dans le texte grec, grâce à des participes et des formules elliptiques, est également bien rendu dans les traductions françaises.

Question 3 (/30)

1. Sostrate, un personnage de comédie

a) Un personnage délicat inadapté au monde des paysans Dans l’extrait proposé, l’accent est mis sur la douleur de Socrate. Dans d’autres scènes de la pièce, il est montré comme un homme élégant qui aime le luxe. Un personnage un peu couard : il demande à ses amis d’aller parler à Cnémon à sa place. b) Le type de l’amoureux transi, du jeune premier Dans l’extrait proposé, Sostrate délaisse le travail agricole pour regarder si la jeune fille sort. La scène d’exposition : Chéréas et Sostrate parlent de l’amour de ce dernier. Vers 190sqq : le coup de foudre lors de l’arrivée de la jeune fille.

2. Un protagoniste vertueux

a) Un amoureux héroïque qui ne recule devant rien Même s’il se plaint, Sostrate prône la persévérance dans son travail. Faut jamais, quand on est sensé, renoncer complètement à aucune affaire ; avec du soin et de la peine, on peut tout attraper. Moi-même j'en apporte aujourd'hui un exemple : en une seule journée, j'ai réussi à faire un mariage qu'absolument personne n'aurait jamais cru possible. Un amour désintéressé : il accepte de prendre la main de la jeune fille sans dot. Les nombreuses invocations aux dieux soulignent la sincérité et la puissance de ses sentiments.

b) Un personnage philosophe Un anti-cnémon : Sostrate est sociable et invite Cnémon et les autres personnages au repas sacrificiel. A la fin de la pièce, Sostrate tient un discours philosophique stoïcien sur les richesses.

C'est de richesses, chose bien incertaine, que tu causes là. Si tu sais qu'elles vont à tout jamais rester à toi, garde-toi de les partager avec personne ; mais si au contraire tu n'en es pas maître et que tu tiennes toutes choses non de toi-même mais de la Fortune, pourquoi serais-tu jaloux, père, d'une de ces choses ? Car la Fortune elle-même pourrait bien t'enlever tout et en créditer derechef un autre qui ne le mérite pas. C'est pourquoi je prétends, moi, qu'il te faut, père, en user noblement aussi longtemps que tu en es maître, te montrer secourable envers tout le monde, faire que le plus grand nombre possible de gens soient prospères grâce à toi : ça, ça ne meurt pas. Et si toi-même te trouves un jour frappé, à ton tour te viendra de là même avantage. Un ami déclaré est de loin préférable à une richesse invisible que tu as enterrée. Il accueille Gorgias dans sa famille, Gorgias en retour le considère comme un ami précieux

DEUXIÈME PARTIE – Version (/60)

Ἐπεκείµην φιλοπόνως ─ οὐ πολὺν χρόνον· εἶτα καὶ µετεστρεφόµην τι, πηνίκα ὁ γέρων πρόσεισι τὴν κόρην ἄγων ἅµα σκοπούµενος· καὶ νὴ Δί ΄ ἐλαϐόµην τότε τῆς ὀσφύος λάθρα τὸ πρῶτον. Ὡς µακρὸν ἦν παντελῶς δὲ τοῦτο, λορδοῦν ἠρχόµην , ἀπεξυλούµην ἀτρέµα δ ΄. Οὐδεὶς ἤρχετο . Ὁ δ ΄ ἥλιος κατέκα ΄ , ἑώρα τ ΄ ἐµϐλέπων ὁ Γοργίας ὥσπερ τὰ κηλώνειά µε µόλις ἀνακύπτοντ΄, (…)

Je persévérais, laborieusement, pas pendant longtemps. Et puis je me tournais un peu dans l’autre sens, observant à quelle heure le vieux s’avancerait en amenant en même temps la jeune fille. Oui, par Zeus, je me suis pris la hanche, d’abord à mon insu. Comme c’était vraiment long, je commençais à me courber, et lentement je devenais dur comme du bois. Mais personne n’arrivait. Le soleil brûlait, Gorgias, en me fixant, me voyait me relever péniblement comme une pompe à eau.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?