Sujet Latin Bac L 2017 Polynésie

Sujet Latin Bac L 2017 Polynésie

Voici le sujet de Latin du Bac L 2017 Polynésie.

L'oeuvre au programme de cette épreuve de Latin est Sénèque, Phèdre, et vous deviez répondre à une série de questions posées en lien avec l'extrait.

Téléchargez gratuitement ce sujet de Latin Bac L 2017 de Polynésie.

Sujet Latin Bac L 2017 Polynésie

Le contenu du document


L’épreuve comporte DEUX PARTIES :

Première partie :

Questionnaire portant sur un texte, accompagné de sa traduction et portant sur l’œuvre au programme.

Les candidats traiteront obligatoirement les trois questions posées, en indiquant pour chacune d’elles, le numéro correspondant.

Barème : 60 points

Deuxième partie : Version Barème : 40 points

 

Œuvre au programme : Sénèque, Phèdre TEXTE

 

LES FEUX DE L’AMOUR

Dans sa première intervention, le chœur célèbre la puissance de Cupidon.

CHORUS

Diva non miti generata ponto,

quam vocat matrem geminus Cupido, impotens flammis simul et sagittis, iste lascivus puer et renidens

tela quam certo moderatur arcu ! Labitur totas furor in medullas,

igne furtivo populante venas.

Non habet latam data plaga frontem, sed vorat tectas penitus medullas.

Nulla pax isti puero : per orbem

spargit effusas agilis sagittas ; quaeque nascentem videt ora solem, quaeque ad Hesperias jacet ora metas, si qua ferventi subjecta Cancro est,

si qua Parrhasiae glacialis ursae semper errantes patitur colonos, novit hos aestus. Juvenum feroces concitat flammas senibusque fessis rursus extinctos revocat calores,

virginum ignoto ferit igne pectus et jubet caelo Superos relicto vultibus falsis habitare terras.(...) Sacer est ignis (credite laesis) nimiumque potens. Qua terra salo

cingitur alto quaque per ipsum candida mundum sidera currunt, haec regna tenet puer immitis, spicula cujus sentit in imis caerulus undis grex Nereidum

flammamque nequit relevare mari. Ignes sentit genus aligerum ; Venere instinctus suscipit audax grege pro toto bella juvencus ;

conjugio timuere suo,

poscunt timidi proelia cervi

et mugitu dant concepti signa furoris.

[Texte de la version]

Sénèque, Phèdre. Texte établi par François-Régis Chaumartin, Les Belles Lettres, 1996.

 

TRADUCTION

LE CHŒUR

Déesse engendrée par les flots sans tendresse, que l’ambigu Cupidon nomme « mère » : cet enfant enjoué et souriant, jouant sans frein de ses feux ainsi que de ses flèches, avec quelle maîtrise, quelle sûreté de tir, il projette ses traits ! Sa folie glisse parmi toutes nos moelles, son feu ravage furtivement nos veines. La plaie produite n’a pas l’air étendue, mais dévore nos moelles jusqu’en leurs profondeurs cachées. Point de paix pour cet enfant. A travers le monde, son agilité répand en tous sens ses flèches : le rivage qui voit naître le soleil, le rivage qui s’étend près des bornes de l’Hespérie1, les pays qui se trouvent sous le brûlant Cancer1, ceux qui, glacés par l’Ourse de la Parrhasia1, ne veulent bien accueillir que les nomades errant sans cesse, tous connaissent ces embrasements. Il attise les flammes fougueuses des jeunes gens, et aux vieillards fatigués ramène des chaleurs éteintes ; il frappe d’un feu inconnu le cœur des jeunes filles et enjoint les dieux de quitter le ciel pour habiter la terre sous des masques trompeurs. (...) Maudit est ce feu – croyez ceux qu’il a blessés – et trop puissant. Là où l’Océan profond entoure la terre, même là où à travers le ciel courent les astres lumineux, s’étend le royaume de cet impitoyable enfant ; la troupe azurée des Néréides2, dans les eaux profondes, ressent ses traits et ne peut avec l’onde marine calmer sa flamme. La race ailée ressent ses feux ; sous l’aiguillon de Vénus, le taureau engage hardiment la lutte pour la royauté du troupeau. S’ils ont des craintes pour leurs femelles, les cerfs peureux veulent aller au combat et révèlent en bramant la fureur qui les possède.

[Texte de la version]

Sénèque, Phèdre. Texte traduit d’après François-Régis Chaumartin, Les Belles Lettres, 1996.

 

PREMIÈRE PARTIE : QUESTIONS (60 POİNTS)

Vous traiterez les trois questions suivantes, en rappelant à chaque fois le numéro de la question à laquelle vous répondez. Les réponses seront organisées, rédigées et, pour les questions 2 et 3, s’appuieront sur des citations du texte latin.

QUESTION 1 (15 points)

a. Analysez (cas, genre) les cinq noms suivants : « juvenum » (v. 17), « senibus » (v. 18), « virginum » (v. 20), « vultibus » (v. 22), « terras » (v. 22).

b. Transposez ces cinq noms au singulier en conservant leur cas.

c. Quelle caractéristique de l’amour est soulignée par l’emploi de ces noms au pluriel ?

QUESTION 2 (15 points)

Comparez ces quatre traductions des vers 23-24, et commentez les choix opérés par les traducteurs.

Sacer est ignis (credite laesis) nimiumque potens.

1) Traduction de M-E Greslou (1834)

Le feu de l’amour (croyez-en ses victimes) est un feu sacré, qui brûle et qui dévore.

2) Traduction de Charles Nisard (1855)

Croyez-moi, je ne l’ai que trop éprouvé, rien n’est plus ardent que les feux de l’amour ; on n’y peut résister.

3) Traduction de François-Régis Chaumartin, Les Belles Lettres (1996)

Maudit est ce feu – croyez ceux qu’il a blessés – et trop puissant.

4) Traduction de Florence Dupont, Actes Sud (2012)

Feu sacré de l’amour

Vous qu’il a blessés

Reconnaissez sa toute-puissance !

QUESTION 3 (30 points)

Quelle image le chœur donne-t-il ici de Cupidon et de sa puissance ?

Vous élargirez votre analyse en montrant comment, dans l’ensemble de la pièce, le personnage de Phèdre illustre cette vision de l’amour.

 

DEUXIÈME PARTIE : VERSION (40 POINTS)

L’intervention du chœur sur la puissance de l’amour continue dans le passage suivant :

Tunc virgatas India tigres decolor horret ;

tunc vulnificos acuit dentes

aper et toto est spumeus ore, Poeni quatiunt colla leones

cum movit Amor ; tum silva gemit murmure saevo. Amat3 insani

belua ponti Lucaeque boves :

(...) nihil immune est, odiumque perit

cum jussit Amor, veteres cedunt ignibus irae. – Quid plura canam ? vincit saevas cura novercas.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?