Ecriture poétique et quête de sens

Ecriture poétique et quête de sens

Cette fiche de révision conçue par notre professeur aborde la thématique de l'écriture poétique et quête de sens. Il s'agit d'un thème important sur lequel vous pourriez être interrogés lors de l'épreuve de littérature au Bac L.

Ecriture poétique et quête de sens

Quiz de Français :

Quelle métaphore surréaliste célèbre Eluard a-t-il écrite ?

  • A.La terre est bleue comme une orange
  • B.La terre est orange comme une planète
  • C.La terre est ronde comme une orange
  • D.La terre est bleue comme une ciel
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Français

Le contenu du document

 

Genre littéraire à la fois ancien, novateur et extrêmement varié dans ses formes, la poésie s'est révélée être un style à part entière, que ce soit au Moyen Âge ou aujourd'hui.

I - Terminologie

Avant toute chose, il faut savoir définir ce qu'est la poésie, bien que cela puisse s'avérer difficile et qu'il n'existe probablement pas qu'une seule définition possible.
Reste à savoir comment décrire le poète et quelle distinction faire dans un style qui peut revêtir diverses formes.

1 - La poésie

Le terme ''poésie'' signifie ''faire'', ''créer''.
C'est un genre littéraire qui peut avoir plusieurs visages et être écrit en vers ou en prose.
La poésie est une création originale qui permet de percevoir le monde sous un angle différent et surtout un moyen de s'exprimer autrement.

2 - Le poète

S'inscrivant dans un registre à part, le poète est un créateur qui exploite les ressources linguistiques et joue avec les mots.
Novateur dans ce style d'écrit, il invente une langue imagée, musicale et rythmée. C'est un artiste à la sensibilité accrue qui transforme la réalité.

3 - Des fonctions distinctes

La poésie - et par conséquent, le poète - peut revêtir deux formes. L'une et l'autre représentent une remise en question du monde.

1 - La poésie comme illustration

Elle dépeint le monde réel et ses défauts. Elle ''décrit'' les travers et les vices cachés de l'Humanité de façon imagée.

2 - La poésie comme engagement

Son but est avant tout de prendre fait et cause pour quelque chose ou quelqu'un. Elle dénonce, revendique, célèbre une personne ou une conviction profonde, dans un nouveau langage.

II - Les styles poétiques

De manière générale, il est possible de distinguer quatre grands genres poétiques, déclinés au fil des siècles.

1 - La poésie artistique

Elle célèbre la beauté des choses et du monde, avec notamment pour thème la nature. L'amour est également très présent afin de montrer la splendeur de l'Univers.

2 - La poésie lyrique

On entre dans une phase d'introspection. Autrement dit, le poète se concentre sur ce qu'il ressent : sa sensibilité, ses sentiments et ses émotions. L'aspect sentimental prédomine.

3 - La poésie prophétique

Le poète place son ''art'' au rang de ''don divin''. Il se considère comme un explorateur du monde invisible et su symbolisme des choses et des êtres.

4 - La poésie engagée

Religion, politique, problèmes sociaux, le poète s'engage dans tous les combats. La poésie permet ainsi d'exprimer son point de vue et de défendre ses opinions de manière imagée.

1 - La forme du poème

Deux formes de poème existent sans toutefois s'opposer : la prose et le vers.

1 - Le poème en prose

Sans rimes, ce le poème en prose joue avant tout sur et avec les mots, avec la typographie (ponctuation) et la mise en page du texte.

2 - Le poème en vers

Tout en rimes, les jeux de mots restent de rigueur avec toutefois un procédé supplémentaire défini par le nombre de syllabes.
Les vers se décomptent en syllabes :
  • alexandrin = 12 syllabes ;
  • endécasyllabe = 11 syllabes ;
  • décasyllabe = dix syllabes ;
  • ennéasyllabe = neuf syllabes ;
  • octosyllabe = huit syllabes ;
  • Heptasyllabe = sept syllabes ;
  • hexasyllabe = six syllabes ;
Quant aux vers, ils se combinent en strophes :
  • distique = deux vers ;
  • tercet = trois vers ;
  • quatrain = quatre vers ;
  • quintil = cinq vers ;
  • sizain = six vers.

2 - Quelques figures de style

Afin de développer son art, le poète utilise divers procédés stylistiques pour comparer, illustrer et dépeindre le monde.
  • Anaphore : c'est la reprise d'un ou plusieurs mots en début de phrases pour créer un effet de renforcement.
  • Chiasme : c'est la disposition inverse de deux phrases successives.
Exemple 
Phrase 1 : sujet + verbe + complément.
Phrase 2 : complément + verbe + sujet.
  • Comparaison : c'est le fait de comparer deux choses ou deux personnes, notamment en utilisant le terme ''comme''.
  • Ellipse : il s'agit de ne pas dire un ou plusieurs mots volontairement, sans que la phrase perde son sens.
Exemple
Combien ce bijou ? Au lieu de : combien coûte ce bijou ?
  • Métaphore : c'est une comparaison sans outil de comparaison. Autrement dit, on utilise une image sans les termes ''comme'' ou ''par rapport'', par exemple (utilisés dans une comparaison).
  • Oxymore : c'est l'association improbable de plusieurs mots, voire de termes contradictoires.
Exemple
Le ''clair-obscur'' ou un ''silence éloquent''.

III - La poésie au fil des siècles

En fonction des genres et des siècles, la poésie a évolué autant dans sa forme que dans ses thèmes.
Au Moyen Âge, la poésie est déjà issue d'une longue tradition orale, venant de l'Antiquité.
Les héritiers en sont les trouvères et autres troubadours (tous deux poètes, compositeurs et musiciens). Ces derniers privilégient donc l'oralité et le rythme. La poésie prend alors la forme de musiques et de chants.
À la fin du XVème siècle, La Pléiade - groupe de sept poètes français du XVIème siècle, dirigé par Pierre de Ronsard (1524-1585) et Joachim Du Bellay (né vers 1522-mort en 1560) - célèbre la poésie en instaurant un retour de la culture antique.
Au fil du temps et des siècles, les genres poétiques et les poètes se mélangent et s'affrontent. Ainsi, les exemples se succèdent et s'entremêlent.
  • Concernant la poésie artistique, nous pouvons citer Paul Valéry (1871-1945)
  • Les poètes lyriques peuvent être représentés par des auteurs comme Paul Verlaine (1844-1896), Alfred de Musset (1810-1857) et Nuits de Mai (1835) ou encore Jacques Prévert (1900-1977) et son recueil Paroles (1946).
  • Les poètes ''prophètes'' se retrouvent dès l'Antiquité avec Platon (424/423 avant J.-C. - 348/347 avant J.-C.) et son œuvre Ion (vers 401 avant J.-C.), puis avec des auteurs tels Arthur Rimbaud (1854-1891) et sa Lettre à Paul Demeny (1871) ou Louis Aragon (1897-1982) et Le Paysan de Paris (1826).
  • La poésie engagée est, quant à elle, bien illustrée par des auteurs tels que Gérard de Nerval (1808-1855) et son poème Le soleil noir de la mélancolie.
Notez, au passage l'oxymore : ''soleil noir''.
Tour à tour, poète lyrique et engagé (pour ne citer que cela), Victor Hugo (1802-1885) est très représentatif du lyrisme avec Odes et Ballades (1826), mais surtout d'un profond engagement.
Pour preuve, son œuvre poétique contre Napoléon III : Les Châtiments (1853).
Notez l'anaphore remarquée et remarquable :
«  Puisque le juste est dans l'abîme,
Puisqu 'on donne le sceptre au crime,
Puisque tous les droits sont trahis, (...) »
Conclusion
La poésie a toujours existé, sous une forme ou sous une autre, qu'elle fût orale ou écrite. C'est un moyen d'expression qui a servi beaucoup d'auteurs et de causes et qui a permis, notamment, un renouveau dans l'écriture de manière générale.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?