Les Territoires dans la Mondialisation - Géographie - Première L

Les Territoires dans la Mondialisation - Géographie - Première L

Voici une nouvelle fiche de révision créée par notre professeur et consacrée au chapitre de géographie sur les territoires dans la mondialisation.

Les Territoires dans la Mondialisation - Géographie - Première L

Le contenu du document

 

 

 

Voici une nouvelle fiche de révision créée par notre professeur et consacrée au chapitre de géographie sur les territoires dans la mondialisation.

 

Après la Seconde Guerre mondiale, les flux de capitaux, de transports, de marchandises et de communications ont été révolutionnés. A partir des années 80, ces différents réseaux ont connu une intensification, on parle alors de mondialisation ou encore de globalisation.

 

L'économiste japonais Kenichi Ohmae établit pour la première fois qu'il existe une structure des territoires dans ce phénomène, il évoque le rôle primordial de la triade.
 
Il montre que la domination de la triade découle des avancées structurelles dans ces territoires et notamment le contrôle des espaces maritimes.
 
Cette mondialisation est en effet hétérogène dans le monde, la majorité des États du monde reste à la marge.
 
D'autre part, il y a une nouvelle réflexion dans l'organisation des territoires afin de favoriser les échanges dans le monde. Les entreprises multinationales et les gouvernements ont installé leurs unités de production sur les littoraux.
 
Il s'agit ici de s'intéresser à la typologie des territoires en fonction de leurs intégrations dans ce processus et de traiter à différentes échelles les espaces moteurs de la mondialisation.
 

Un monde inégal face à la mondialisation

La triade : le pôle majeur

La triade est composée des États-Unis, du Japon et de l'Union Européenne, ce sont les pays les plus riches au monde parce qu'ils détiennent la plus grande partie du PIB mondial.
Elle a un rôle primordial dans la mondialisation car c'est entre ces trois régions du monde que transite la majorité des flux de capitaux (90%), de marchandises (2/3) et de communication.
Cette importance s'explique avant tout par la présence de grandes places boursières (New York, Londres, Paris, Francfort, Tokyo).
 
D'autre part, ces pays développés disposent d'infrastructures de transport permettant les échanges internationaux notamment par des ports (Rotterdam, New York).
Ces pays ont connu la révolution numérique.

Les périphéries ; les pays émergents

Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, chine, Afrique du sud) prennent un rôle de plus en plus important dans le processus de mondialisation. Ils disposent de ressources naturelles importantes (par exemple : ressources gazières pour la Russie et diamant pour l'Afrique du Sud). L’inde et la Chine sont devenus la manufacture du monde, en effet, la majorité des produits manufacturés proviennent de ces deux nations. Les BRICS sont caractérisés par une croissance économique très rapide au cours de ces vingt dernières années.
 
On voit aussi l'apparition de nouveaux pays industrialisés en particulier en Asie du Sud-Est, les quatre dragons (Corée du Sud, Singapour, Hong Kong, Taïwan) et les tigres asiatiques (Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande). Ces groupes de pays se sont inspirés du modèle économique japonais pour prospérer. Ils sont avant tout des pays ateliers car le coût du travail est moins important que dans les pays de la triade.
 
Dans la mondialisation, le pétrole est une ressource indispensable. Ce sont alors les principaux exportateurs de pétrole qui ont bénéficiés de l'augmentation des cours du baril à partir de 1973.
Ils se situent en majorité dans le golfe persique, mais on peut aussi citer des nations comme le Nigeria et le Venezuela.

Des espaces à la marge.

La plupart des États du monde n'ont pas profité des avancées technologiques et structurelles de ces dernières années. Ils sont appelés les pays les moins avancés (PMA), leurs PIB sont très faibles et l'ensemble de leurs populations vivent dans la pauvreté.
 
Les régions d'Afrique Subsaharienne et d'Asie centrale sont particulièrement touchées.

 
 

Une mondialisation à géométrie variable.

La Globalisation

La globalisation a engendré la création de zones de libres échanges à l'échelle continentale.
 
Il en existe plusieurs, L'union européenne, L'ALENA, le Mercosur et L'ASEAN. Dans ces espaces qui sont protégés par des taxes douanières, il existe des échanges de marchandises intenses entre les différents États membres.
 
Les proportions des flux intra-zones ne sont pas équivalentes dans ces différents espaces.
 
En effet, on peut remarquer que l'Union Européenne réalise les trois quarts des ces imports-exports dans les frontières des vingt sept.

Les mégalopoles : les régions motrices.

Les mégalopoles sont les territoires les plus industrialisés, ils sont l'atout majeur des pays développés dans ce contexte. D'ailleurs, les principales mégalopoles se trouvent dans la triade.
 
Les plus importantes sont la mégalopole européenne (l'axe rhénan), japonaise et celle du Nord-Est des États-Unis.
 
Ces régions motrices se sont tournées vers les industries de haute technologie afin d'exporter des produits de qualités. On voit donc apparaître des technopoles, c'est à dire des entreprises qui regroupent la recherche et la production (exemple : Sophia Antipolis pour la France et la Silicon Valley en Californie).
 
On peut toutefois ajouter que les industries classiques (automobile, sidérurgie) demeurent présentes.

Les villes Mondiales.

Les centres névralgiques des mégalopoles sont les villes mondiales. Elles ont un rôle d'impulsion dans l'économie mondiale. Certains géographes parlent d'archipel métropolitain mondial, elles sont au nombre de quatre : Paris, Londres, New York, Tokyo.
 
Dans ces agglomérations, il y a des central business district (CBD), par exemple la city à Londres où se concentrent des grandes sociétés multinationales, les grandes places boursières et où les activités financières sont omniprésentes.
 
La recherche est favorisée par les universités les plus prestigieuses. La majorité des brevets scientifiques sont déposés dans ces villes.
 
Elles ont des réseaux de transports qui sont ouverts sur le monde ; notamment des sites portuaires industrialisés (Le Havre pour Paris, le port de New York dans la baie de Hudson).

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?