La Princesse de Montpensier : La préciosité (1/3)

La Princesse de Montpensier : La préciosité (1/3)

Retrouve le cours de Littérature terminale L sur la préciosité dans l'oeuvre "La princesse de Montpensier" digiSchool ! Chapitre "La princesse de Montpensier".

Dans cette leçon nous étudieront la définition de la préciosité et l'utilisation de ce mouvement littéraire.

Télécharge gratuitement ce cours de Littérature rédigé par un professeur et révise ton Bac L en toute tranquilité !

La Princesse de Montpensier : La préciosité (1/3)

Le contenu du document

Ce cours a pour but de traiter de la préciosité et de la façon dont on retrouve ce mouvement littéraire dans La Princesse de Montpensier (film et nouvelle). Exceptionnellement, ce cours sera divisé en trois parties. La première (voir ci-dessous) revêtira un caractère spécial dans la mesure où il s’agira uniquement d’un cours de définition de la préciosité. Étant un courant littéraire assez méconnu, il paraît important de s’attarder sur les concepts le composant. La deuxième appliquera à l’étude de la nouvelle les diverses notions appréhendées. Finalement, la troisième se concentrera sur la façon dont le film se positionne par rapport à la préciosité.

 

Prérequis

  • Avoir des notions quant aux différents genres littéraires et à certains procédés littéraires basiques (notions de périphrase, néologisme, amour courtois, etc.).
  • Avoir l’envie de découvrir un courant de pensée plus méconnu bien que renommé.

Objectifs

  • Appréhender le mouvement de la préciosité afin de pouvoir analyser les œuvres au programme.

I. Étude du mot précieux dans la langue

Étymologiquement, la préciosité est rattachée à ce qui est précieux, c’est-à-dire ce qui a de la valeur et du prix. Ce prix peut être concret, de nature pécuniaire, ou abstrait. La valeur peut être liée aux comportements et attitudes de personnes par exemple. Une relation avec quelqu’un peut être précieuse. Au XVIIe siècle émerge un mouvement littéraire qui va de pair avec une réflexion d’une partie de l’aristocratie quant à la façon de se comporter en société, et, plus particulièrement, quant aux rapports hommes-femmes. Petit à petit naît un nouveau type de femme. Il s’agit de la précieuse, qui s’oppose notamment à la prude et à la coquette. La précieuse est une femme qui se donne du prix et de la valeur de par son comportement et qui refuse de tomber dans la trivialité et la vulgarité. Cette valorisation de l’être s’accompagne ainsi de toutes sortes de façons d’agir plus ou moins codifiées qui instaurent une sorte d’étiquette. Ce pourquoi, pour terminer sur l’étymologie, on remarque qu’on peut toujours parler de comportements précieux pour désigner quelqu’un qui travaille beaucoup son apparence (code vestimentaire, manières et langage) et qui se comporte de façon raffinée, selon un certain code, une certaine étiquette.

II. Concepts

A. Contextualisation

Autour des années 1650 émerge la préciosité. Il s’agit d’un courant intellectuel et littéraire (particulièrement actif durant une dizaine d’années) qui vient pallier le manque de raffinement qu’a connu la cour sous Henri IV. Henri IV est un roi provenant de la campagne, qui n’a pas côtoyé la cour et ses mœurs durant toute son éducation. Ainsi, alors que la cour des Valois avait connu le raffinement de l’Italie en partie importé par François Ier et Catherine de Médicis, la cour d’Henri IV connaît des mœurs plus grossières. On précise dès lors que ce mouvement littéraire est aristocratique et grandement lié à la vie de cour. Il est majoritairement composé de femmes mais aussi d’hommes. Les grands noms que l’on retient sont Madame de La Fayette, Madeleine de Scudéry et Madame de Sévigné. Toutes trois ont appartenu à cette élite intellectuelle et sociale qui se rejoignait dans des salons afin de discuter de divers sujets. 

On parle de salons ou d’hôtels à vrai dire. Néanmoins, il s’agit d’un concept différent des hôtels comme on les connaît à présent. En effet, il s’agit de pièces le plus souvent composées d’un lit et de sièges où les différents acteurs de ces réunions conversent en étant assis. En ces lieux, on discute particulièrement de l’amour mais aussi de l’amitié et des différents comportements qui permettent à une personne d’être digne de son rang. À noter que les différents protagonistes de ces discussions sont des aristocrates. Selon les précieuses, à la noblesse de leur sang doit s’associer une noblesse dans les manières. Cette noblesse est censée permettre aux individus d’accéder à des conceptions de l’amour et du langage littéraire hautes. Les précieuses discutent à propos du raffinement et de la civilisation des mœurs de leur temps. 

B. Le langage précieux et la littérature

De telles conversations amènent notamment à réfléchir sur la langue. Le français fut d’ailleurs influencé par ce mouvement dont certains néologismes et quelques expressions se sont imposés et sont toujours présents dans le monde francophone. Dans cette recherche d’un langage tout aussi pur que le sentiment, le cercle précieux a recours à toutes sortes de procédés littéraires afin de discuter et donner une définition du bon amour. Dans les salons, on se prête à un certain nombre de jeux, d’énigmes, de conversations mondaines, de rédactions de vers, etc. 

Les précieuses ont aussi beaucoup recours aux figures de style telle que la périphrase. Ainsi, les précieux peuvent utiliser le groupe nominal miroir de l’âme pour référer aux yeux. Il y a un désir de raffinement et de réfléchir avec ludisme, pédagogie et intellect. Les précieuses s’essayent majoritairement au roman, à la nouvelle et à la poésie. Aussi remarque-t-on un essor de ces genres dans cette partie du XVIIe siècle. Il s’agit d’un mouvement socio-littéraire qui a une certaine influence sur la littérature et les mœurs. La réflexion des précieuses est bien psychologique, comportementale, langagière, esthétique et spirituelle.

 

C. La vision de l’amour, féminisation des mœurs et féminisme

Quant à la vision de l’amour, on constate qu’elle est principalement idéalisée. Elle découle en partie de l’amour courtois au Moyen-Âge, bien que certains aspects de ce dernier ne soient pas conservés. Aussi, cette vision de l’amour a été influencée par les grands romans pastoraux du siècle comme L’Astrée.  Le cercle d’écriture de la préciosité va s’intéresser aux diverses étapes qui permettent d’arriver à la relation amoureuse. Un exemple connu de cette volonté est La Carte de Tendre réalisée par Madeleine de Scudéry dans son œuvre Clélie. Il s’agit d’une topographie de l’amour qui retranscrit les divers chemins qu’un individu peut prendre pour arriver à l’amour. 

En lisant les écrits des précieuses, on remarque que les différentes étapes qui mènent à l’amour ne peuvent que rarement être respectées dans le cadre de la relation matrimoniale. En effet, pour les précieux et précieuses, l’amour ne peut exister qu’en dehors du mariage puisque cette union sociale et religieuse ne répond finalement qu’à des intérêts diplomatiques et financiers. D’ailleurs, les précieuses sont parfois vues comme des féministes avant l’heure en ce qu’elles étaient opposées à certains fonctionnements institutionnels qui conditionnaient la femme et l’empêchaient de croître en tant que personne. Ainsi proposent-elles des modes de fonctionnement autres, remettant en cause l’institution du mariage telle qu’elle est en l’état et le caractère patriarcal de la société

Il faut néanmoins ne pas faire d’amalgames entre les réflexions que formulent les précieuses et le féminisme tel que nous le connaissons à présent, qui a tendance à défendre un affranchissement de la femme qui peut être, entre autres, lié à une libéralisation des mœurs sexuelles. En effet, les précieuses parlent certes du désir mais ont dans l’esprit que le sentiment amoureux se développe sans la trivialité liée aux rapports intimes. Notamment, on retrouve cette conception dans les écrits de Madame de Lafayette qui tendent à prôner un amour non physique car les passions en général – les passions physiques en faisant partie – sont vues comme destructrices. Ainsi, la conception du sentiment amoureux des précieuses appartient à un ensemble de convictions littéraires et idéologiques qui ont donné un caractère singulier à leur mouvement d’écriture.

Conclusion

Alors que certains voient dans le mouvement précieux le début du féminisme, on notera tout de même qu’au vu de certaines conceptions que les précieuses avaient par rapport au comportement de la femme en société, il est sûrement plus adéquat de reporter la naissance de ce mouvement à environ deux siècles plus tard. Néanmoins, on notera que la préciosité a engendré une féminisation de la société aristocratique, où la femme a gagné en importance et en influence. Or, bien que la finesse de la réflexion des précieuses et la qualité de leur éducation aient été reconnues, on gardera à l’esprit qu’elles ont aussi été raillées. Dans la mémoire collective, celle ou celui qui est ou était précieux fait sourire par ses manières qui paraissent excessives et dont on se moque facilement. Mais, comme l’affirment certains chercheurs spécialisés dans l’étude du XVIIe siècle, il ne s’agit pas d’essayer de comprendre le mouvement précieux via les caricatures qui en ont été faites, mais plutôt via l’analyse du fossé qui existe entre ces dernières et la réalité historique.

LE PETIT + DANS TA COPIE

S’il s’agit d’une question sur l’esthétique de l’œuvre et que la problématique le permet, on pensera à citer la nouvelle et le film, mais aussi à mettre en correspondance les éléments cités avec les mouvements littéraires du XVIIe siècle en général.

POUR ALLER PLUS LOIN …

  • Analyser La Carte de Tendre de Madeleine de Scudéry.
  • Regarder quelques éléments du Dictionnaire des Précieuses.
  • Lire ou regarder Les Précieuses ridicules de Molière, tout en étant conscient que le trait y est grossi.
  • Analyser des représentations picturales des salons et hôtels littéraires de Paris au XVIIe siècle.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?