La princesse de Montpensier : Madame de Lafayette (1/2)

La princesse de Montpensier : Madame de Lafayette (1/2)

Retrouve le cours de Littérature Terminale L sur Madame de Lafayette (1/2) avec digiSchool ! Chapitre "la Princesse de Montpensier".

Dans cette leçon nous présenterons une courte biographie et les thématiques abordées par Madame de Lafayette l'auteure de l'oeuvre La Princesse de Montpensier.

Télécharge gratuitement ce cours de littérature Terminale L rédigé par un professeur de l'Éducation Nationale pour réviser le Bac en toute tranquilité !

La princesse de Montpensier : Madame de Lafayette (1/2)

Le contenu du document

Dans le cadre de l’étude de La Princesse de Montpensier comme œuvre du programme de littérature de terminale L, il paraît important de dédier à l’ensemble de fiches que nous écrivons un cours sur l’auteure de cette œuvre. Alors que toutes sortes de biographies sont déjà disponibles sur internet, il s’agira ici de donner un aperçu complet, en s’attardant sur tout ce qui est relatif à l’auteure par rapport à La Princesse de Montpensier. Ce cours sera divisé en deux fiches. La première traitera d’éléments biographiques en les mettant en lien avec l’œuvre du programme. La seconde s’attardera plus sur l’esthétique de Madame de Lafayette.

 

Prérequis

  • Connaître certains éléments sur le contexte historique du XVIIe siècle.
  • Avoir un certain intérêt pour la littérature du XVIIe siècle et vouloir en découvrir davantage.
  • Être capable de comprendre les liens d’intertextualité qui existent entre un écrit et un autre.
  • Avoir à l’esprit les enjeux de l’épreuve de littérature du baccalauréat de la classe de terminale L.

Objectifs

  • Connaître mieux une auteure et savoir la replacer dans son temps ainsi que dans notre époque contemporaine.
  • Comprendre mieux son œuvre, en général, afin de donner un caractère plus macro à la lecture d’une œuvre singulière : La Princesse de Montpensier.

I. LE MILIEU SOCIAL

A. La naissance

Madame de Lafayette est née en 1634 sous le nom de Marie-Madeleine Pioche de La Vergne. Elle provient d’une modeste famille noble. Elle est lancée par sa mère dans la société et épouse le comte de Lafayette en 1655. Elle a reçu une éducation de qualité en apprenant le latin, l’espagnol et l’italien mais aussi en pratiquant l’écriture de vers. Vivant éloignée de son mari, elle s’illustra plus dans le cercle social des salons où elle rencontra nombre de personnes dont les noms résonnent dans l’histoire de la littérature.

B. Le cercle des proches

Évoluant dans l’aristocratie et dans un contexte intellectuel particulier, elle rencontre :

  • Anne d’Autriche, dont elle devient demoiselle d’honneur.
  • Les dames fréquentant les salons : Mademoiselle de Scudéry et Madame de Sévigné entre autres.
  • Des écrivains comme Racine, Boileau et La Rochefoucauld. Elle entretient avec ce dernier une relation mystérieuse sur laquelle certains chercheurs se penchent encore. Ils se côtoient pendant des années et construisent une relation dont la nature est, visiblement, chaste.
  • Des intellectuels tels que l’académicien Segrais et le grammairien Ménage

C. L’anonymat

Bien que s’illustrant dans les salons par son esprit et sa finesse, Madame de Lafayette ne peut se permettre, socialement parlant, de publier des ouvrages comme étant de sa propre création. En effet, les personnes de son rang mais aussi de son sexe n’ont pas l’habitude de publier des récits sous leur propre nom. Certains et certaines revendiquent les mémoires ou correspondances qu’ils écrivent. Mais, pour ce qui est du roman, genre qui a des difficultés à s’imposer comme noble, il paraît plus compliqué de pouvoir l’assumer.

La dynamique du secret est aussi liée à la mondanité. Madame de Lafayette prend elle-même part à l’entretien du mystère lié à la paternité de ses œuvres. Par exemple, elle écrit en 1678 à Lescheraine : « Un petit livre qui a couru il y a quinze ans et où il plut au public de me donner part, a fait qu’on m’en donne encore à La Princesse de Clèves. Mais je vous assure que je n’y en ai aucune (…) ».

Le monde joue avec le secret en décidant de le garder ou de le colporter. On retrouve d’ailleurs une telle logique dans La Princesse de Montpensier :

  • Le duc d’Anjou et le comte de Chabannes gardent, aux yeux du monde, le secret de la relation des deux amants. On comprend toutefois que le fils du roi pourrait être prêt à en faire un usage politique en s’en servant comme moyen de pression (« Il ne put toutefois se refuser le plaisir de lui apprendre, qu’il savait le secret de son amour ». / « Voir sa réputation et le secret de sa vie entre les mains d’un prince qu’elle avait maltraité »).
  • Tous les secrets et toutes les méfiances liées aux amours du duc de Guise :
    • « apprendre par lui, sans pouvoir en douter, qu’elle était trompée par son amant (…) ».
    • « Madame de Noirmoutier était une personne qui prenait autant de soin de faire éclater ses galanteries, que les autres en prennent de les cacher, celles de Monsieur de Guise et d’elle étaient si publiques (…) »

II. LES ÉCRITS

A. Résumé

1. Le Dictionnaire des Précieuses

Madame de Lafayette y participe sous le nom de Féliciane. On y trouve toutes sortes de définitions réalisées par le cercle des précieuses qui idéalise les mœurs humaines, l’amour et le langage.

2. La Comtesse de Tende

Il s’agit du récit d’une jeune femme qui éprouve des sentiments envers un autre homme. Elle consomme cet amour, tombe enceinte et meurt en donnant la vie à cet enfant.

3. La Princesse de Montpensier

Comme vous le savez, la princesse est d’abord une jeune fille amoureuse du duc Henri de Guise alors qu’elle est promise à son frère, le duc de Maine. Elle est finalement contrainte d’épouser le prince de Montpensier. De par sa beauté et les rencontres qu’elle fait avec le duc de Guise tout au long du récit, elle finira par plonger dans une passion adultère et le malheur.

4. Zaïde

Cette œuvre a une tout autre tonalité. Il s’agit d’un roman tel qu’on les connaît à cette époque et non d’une nouvelle courte comme le sont, étonnamment pour le XVIIe siècle, La Princesse de Montpensier et La Comtesse de Tende. Alors que La Princesse de Montpensier semble revêtir les traits d’une nouvelle typiquement française, Zaïde est un roman sur fond espagnol, avec des personnages multiples et des intrigues enchâssées.

5. La Princesse de Clèves

Sous la cour d’Henri II, mari de Catherine de Médicis et père des futurs Charles IX et Henri III, mademoiselle de Chartres rencontre le Prince de Clèves, qui s’énamoure d’elle au premier regard. Il la demande en mariage et les deux êtres s’unissent. Plus tard, la princesse rencontre le duc de Nemours avec qui elle partagera des sentiments amoureux. Toutes sortes d’intrigues de cour viennent donner du ressort à cette histoire sentimentale que la princesse s’efforce à contenir dans le cercle du platonique. Lettre perdue, vol de portrait, observations en cachette, confessions et discours sur la fidélité permettent au narrateur d’explorer le domaine des sentiments. Quand la princesse avouera à son mari qu’elle en aime un autre, celui-ci plongera dans la jalousie et mourra de chagrin. Bien que toujours courtisée par Nemours, elle restera fidèle à son mari et se retirera du monde jusqu’à son propre décès.   

B. Observations

On retrouve dans les écrits de Madame de Lafayette une presque constante dans le schéma narratif : une femme est mariée à un homme mais finit par éprouver de la passion pour un autre. Excepté dans Zaïde dont la trame est absolument différente, on remarque que l’amour et les sentiments sont les nœuds centraux de l’intrigue. 

Ayant certes ce point commun les unissant, on remarque néanmoins qu’au fur et à mesure les héroïnes de Madame de Lafayette évoluent. En effet, elles s’éloignent de plus en plus de la faute et s’approchent progressivement d’une morale, d’une ascèse et d’un respect de la vertu plus intact. En somme, petit à petit, dans les écrits, les femmes se rapprochent moins de leur amant. On passe de l’amour consommé dans La Comtesse de Tende à la passion secrète de La Princesse de Montpensier pour arriver finalement à la retenue stricte dans La Princesse de Clèves (puisque cette dernière résiste au duc de Nemours, même au-delà de la mort de son mari).

Dans une telle logique, Eduscol précise que La Princesse de Montpensier a un dispositif d’écriture établi « afin de donner à voir une vérité moins historique que morale. À travers le destin tragique d'une jeune femme qui, déchirée entre son devoir et sa passion amoureuse, préfigure les grandes héroïnes raciniennes autant que La Princesse de Clèves. »

Conclusion

Madame de Lafayette est une auteure du XVIIe siècle ayant une postérité alors qu’elle n’a que peu écrit. Comme nous l’avons remarqué, la thématique de l’amour revient dans ses écrits de façon presque constante. Appartenant au cercle des précieuses, il est logique qu’elle se soit sentie concernée par une telle problématique et l’ait explorée à travers l’écriture. On peut se demander néanmoins si l’attrait de Madame de Lafayette pour le récit de l’amour ne proviendrait pas aussi de raisons autres. On peut penser à l’influence de certains auteurs, à la vie à la cour, aux troubles qu’a connu le XVIIe siècle en général, à un échec amoureux personnel, etc.

 

LE PETIT + DANS TA COPIE

Sans être réellement un plus, il s’agît d’une exigence à fixer et qui fait une grande différence : le respect des règles orthographiques, de syntaxe et de typographie. Par exemple, si l’on parle des divers écrits de Madame de Lafayette, on veillera à ne pas oublier de mettre en majuscules certaines lettres et de souligner (ou mettre en caractères italiques pour ceux qui ont recours à l’ordinateur) les titres des œuvres.

POUR ALLER PLUS LOIN …

Lire et analyser La Princesse de Clèves.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?