Les lieux dans La Princesse de Montpensier - Littérature - Terminale L

Les lieux dans La Princesse de Montpensier - Littérature - Terminale L

digiSchool Bac L vous propose un cours de Littérature, rédigé par notre professeur, sur les lieux dans la Princesse de Montpensier.

Cette fiche vous montrera les différents lieux de la nouvelle et du film La Princesse de Montpensier, ainsi que leur utilisation par Bernard Tavernier. Vous pourrez ainsi comprendre en quoi un lieu de tournage est un choix essentiel.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours de Littérature niveau Terminale L sur les lieux dans La Princesse de Montpensier (film et nouvelle).

Les lieux dans La Princesse de Montpensier - Littérature - Terminale L

Le contenu du document



Le cadre de la nouvelle

Comme elle situe l’histoire de sa narration dans une époque précise qui se situe au début de la seconde guerre de religion, vers 1566-1567, Mme de Lafayette fait vivre ses personnages dans un cadre géographique clairement identifiable.

Le château de Champigny-sur-Veude, Près de Chinon, en Indre-et-Loire, alors propriété de la famille Bourbon-Montpensier n’est pas un lieu de tournage retenu. Il sera remplacé par le château du Plessis-Bourré non loin de là. Ce dernier, qui n’a subi que peu de modifications depuis sa construction au XV° siècle est souvent sollicité pour les tournages. C’est là que Philippe de Montpensier et le duc de Guise jouent à s’affronter à l’épée avant d’apprendre la nouvelle qui mettra un terme à leur entente.

Dans le film, la demeure des Montpensier, lorsqu’ils ne résident pas à Paris, est jouée au château de Messilhac dans le Cantal. Edifié au XIIème siècle, c’est une bâtisse superbement austère : Philippe de Montpensier le dit à sa jeune épouse : « Je vous avais prévenue, la bâtisse est assez rustique ». Le choix de Tavernier de ce château lui permet des plans superbes : en cela, nous comprenons combien importants sont les lieux pour ce passionné de western : « les lieux qu’on avait trouvés, les repérages ont été longs mais là-dessus, je suis très exigeant et ça paye à l’image ». L’intrigue prend, dans certains endroits, une couleur et une épaisseur que la nouvelle ne rend pas : le lecteur sait que Marie de Montpensier va de Champigny à Paris mais aucune description des lieux n’est jamais faite dans la nouvelle qui élude par définition ces descriptions réservées, par son format, au roman. Tavernier, de plus, décrit son œuvre comme « un film historique »1] et il « voulait donner un cadre » qui « traduise des sentiments et pas du tout un formalisme visuel »[2]. Si les acteurs gardent une évidente précellence sur le décor (ou encore les costumes), nous ne pourrions imaginer un film historique sans des décors qui soient authentiques : la démarche de Tavernier qui refuse de « composer » artificiellement un cadre en guise décor (en coupant des plans au lieu de les filmer en plan séquence, voire, en fabriquant des décors), cette démarche est la même que celle où il refuse de la vraie fausse musique Renaissance. Il faut que le spectateur y croie. Les châteaux sont des lieux idéaux pour faire revivre ces époques.

Dans le même esprit, le château de Blois accueille des scènes fondamentales : la confrontation entre la reine, la mère du duc d’Anjou et Marie ou le duel entre de Guise et Montpensier sont accueillis, nous pourrions dire recueillis par ce château. Le terme de « recueillir » nous semble juste en ce sens qu’il souligne la vocation d’écrin que revêt le décor pour une scène. Peu de spectateurs regardent avec attention le décor mais personne ne pourrait croire ni regarder un film qui serait sans décor ; nous exagérons à dessein pour souligner combien les escaliers du château de Blois permettent à ce début de duel entre les deux rivaux de « faire vrai ». Faire vrai, n’est-ce pas l’illusion que cherche le film historique ? et le cinéma en général ?

Le palais Jacques-Cœur, de Bourges accueillera aussi l’équipe du tournage. Les scènes urbaines sont tournées dans le village de Lacalm, dans l’Aveyron.

La scène finale où Mélanie Thierry se confronte à de Guise se déroule au château de Meillant, dans le Cher, château daté du XIII° siècle.

[1] - Commentaire audio de Bernard Tavernier, Bonus DVD
[2] - Ibid

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?