Les rois de France dans la Princesse de Montpensier (Partie 1) : Les origines et liens familiaux - Littérature - Bac L

Les rois de France dans la Princesse de Montpensier (Partie 1) : Les origines et liens familiaux - Littérature - Bac L

Retrouve le cours de Littérature Terminale L sur les origines et les liens familiaux des rois de France dans la Princesse de Montpensier avec digiSchool ! Chapitre "La princesse de Montpensier".

Dans cette leçon nous commencerons par une légère introduction avant d'enchainer sur la présentation et les origines des différentes figures royales présentes dans cette oeuvre.

Télécharge gratuitement ce cours de littérature Terminale L rédigé par un professeur de l'Éducation Nationale pour réviser le Bac en toute tranquilité !

Les rois de France dans la Princesse de Montpensier (Partie 1) : Les origines et liens familiaux - Littérature - Bac L

Le contenu du document

 

Introduction

La Princesse de Montpensier est un roman parsemé d'Histoire. Comme nous l'avons déjà rapidement évoqué dans certains autres cours, il peut être difficile pour le lecteur de se repérer quant à cette époque de l'Histoire européenne ainsi que ses personnages. Puisque les personnages du récit sont introduits par leur(s) titre(s) et leur nom de famille, il s'agît, dans ce cours, de vous fournir les éléments nécessaires afin que vous puissiez vous repérer quant au fonctionnement de la royauté qui parsème le récit de Madame de Lafayette. Le cours sera divisé en deux parties. Dans la première, on s'attarde à l'explication du fonctionnement politique de l'époque tout en voulant démontrer quels sont les divers liens du sang qui unissent les personnages. Dans la deuxième partie du cours, nous délivrerons plus d'éléments biographiques et historiques par rapport à ces personnages afin de mieux comprendre leur représentation dans l'œuvre.

Remarques :

- Parfois, pour parler des personnages, nous utiliserons les prénoms qui leur sont attribués dans le film de Bertrand Tavernier. Par exemple, la princesse est nommée Marie. Or, il faut se rappeler que, dans la nouvelle, les prénoms ne sont jamais cités.

- Le cours pourra regrouper diverses occurrences à « Mademoiselle de Mézières », même si cette dernière est déjà devenue la femme du prince de Montpensier.

Préambule

Dans l'ouvrage, on constate qu'il existe divers titres : amiral, empereur, princesse, duc, comte, cardinal, marquise … Tout n'a pas l'air si simple à comprendre ! Ce pourquoi, nous allons nous atteler premièrement à essayer d'expliquer le fonctionnement de la famille royale, au moment de l'intrigue.

I. Les maisons

A. Définition

Dès le début de son œuvre, Madame de Lafayette ancre son propos dans un contexte historique et politique en référant aux diverses maisons auxquelles appartiennent les nobles de la cour. Elle parle alors de la maison d'Anjou, de Bourbon, de Guise et, par l'évocation de Charles IX, indirectement de celle des Valois. Chaque maison équivaut, en quelques sortes, à une grande famille d'aristocrates, liés entre eux par le sang. Ils forment ainsi une dynastie. Certaines des maisons citées dans le récit sont directement rattachées à la royauté car leurs membres descendent directement d'un ancien souverain. En effet, si un individu possédait un parent qui avait été roi de France, il était alors prince de sang et donc possiblement souverain, lui-même, un jour. Il fallait alors prendre en compte divers facteurs pour savoir qui était le plus légitime au trône, comme l'âge, la maison à laquelle on appartenait et les liens de parenté.

B. Les différentes maisons dans l'oeuvre.

1. Maison d'Anjou

Elle est mentionnée dans l'œuvre car le narrateur nous informe que mademoiselle de Mézières en descendrait. Elle nous intéresse moins dans ce qui est l'étude des rois de France : Charles IX, Henri III et Henri IV. On notera néanmoins que, bien qu'ayant reçu le titre de duc d'Anjou, Henri, le frère de Charles IX, provient de la maison de Valois.

2.  Maison de Valois

Dans le récit, elle est incarnée par Catherine de Médicis, Marguerite de Valois, Charles IX et Henri III. La maison des Valois règne sur la France pendant plus de deux-cents ans. Elle est arrivée sur le trône car l'ancienne dynastie présente n'avait pu fournir d'héritier direct. Elle quittera le trône de la même façon qu'elle y est entrée puisqu'à sa mort, Henri III n'aura pas d'héritier. On considère souvent que son roi le plus fameux est François Ier, qui a apporté beaucoup de raffinement à la cour française, connaissant alors l'influence de la Renaissance italienne.

3. Maison de Bourbon : incarnée par Henri IV

La maison de Bourbon s'emparera du trône de France par l'arrivée d'Henri de Navarre au pouvoir. Dans le récit, elle est incarnée par ce dernier, le prince de Condé et la famille de Montpensier.

4. Maison de Guise

La maison de Guise est puissante mais ne possède pas de droit direct quant à son accès au trône. Son pouvoir est plus lié à la politique et à la religion qu'au sang. Dans le récit, elle est incarnée par le duc de Maine, Henri de Guise, le cardinal de Lorraine et le duc d'Aumale.

C. Bilan

La maison des Valois et celle des Bourbon contiennent des descendants directs des rois de France précédents (comme Saint Louis et Louis XII). Ce pourquoi, on parle de prince de sang pour le prince de Condé, de Navarre et les Valois. Quand le duc de Guise utilise les mots « premier prince du royaume » (pour parler du futur Henri III), il fait référence au prince qui deviendrait roi, en cas de changement de l'actuel. 

Au sein de ces diverses maisons se trouvent plusieurs princes de sang, qui pourraient vouloir monter sur le trône et donc se concurrencer. C'est notamment le cas d'Henri III (duc d'Anjou) et Henri de Navarre (futur Henri IV). Dès l'incipit de son œuvre, Madame de Lafayette mentionne la concurrence qu'il existe entre les maisons. C'est d'ailleurs ce qui pousse la maison de Bourbon à ôter le mariage de mademoiselle de Mézières à la maison de Guise (« la maison de Bourbon, qui ne pouvait voir qu'avec envie l'élévation de celle de Guise, s'apercevant de l'avantage qu'elle recevrait de ce mariage, se résolut de le lui ôter et de se le procurer à elle-même », incipit). Il faut alors envisager un paysage politique au sein duquel s'associent luttes de pouvoir et conflits religieux. Différentes branches de diverses maisons ont des choses à défendre. Ainsi, les Navarre de la maison de Bourbon veulent redonner de la force à leur royaume et (certains d'entre eux) défendre le protestantisme. La maison de Guise, dont le duc (Henri) n'est pas un prince de sang, veut s'emparer de Paris et renforcer l'hégémonie du catholicisme. Enfin, la maison de Valois souhaite rester au pouvoir et donc renforcer la monarchie en anéantissant le conflit religieux : coûteux et divisant le pays. Elle essaye alors de faire cohabiter les protestants et les catholiques. Mais, catholique elle-même et influencée (voire parfois ligotée) par le pouvoir politique des Guise, elle prend tout de même des mesures peu favorables aux protestants.

Selon un tel contexte, en dehors des bornes temporelles du récit de Madame Lafayette, prendra forme ce qu'on appellera la Guerre des trois Henri. Il s'agit de l'affrontement de ces trois maisons entre trois de leurs fils, Henri de Guise, Henri de Navarre et Henri III. Finalement, Henri III s'associera à son cousin Henri de Navarre, pour lutter contre Henri de Guise s'étant emparé de Paris. Il fera assassiner ce dernier. Dans le récit, on trouve des traces latentes de ce passage de l'Histoire de France, incarné par une rivalité amoureuse.

Ci-dessous, nous allons nous intéresser à certains liens royaux. N'étant pas un prince de sang, nous ne parlerons pas d'Henri de Guise. Bien que nous serons amenés à parler de cette maison d'ici peu.

II. Les divers liens royaux.

A. Claude de France, François Ier, Henri II et ses enfants.

1. Le couple Claude de France et François Ier

Claude de France : Lien direct avec la couronne : fille de Louis XII, roi de France.

François Ier : Lien direct avec la couronne : descendant royal, donc prince de sang.

Enfant(s) notable(s) : Henri II.

2. Henri II

Lien avec la couronne : fils du roi François Ier et de Claude de France.

Femme : Catherine de Médicis (nièce du pape).

Enfant(s) notable(s) : François II, Charles IX, Henri III. Ayant mis au monde trois souverains, Catherine de Médicis est aussi appelée la reine mère ou la grande matriarche.

3. François II, Charles IX, Henri III

Comme introduit ci-dessus, ils sont les enfants de Catherine de Médicis et Henri II.  Ils seront, tour à tour, rois de France. Certains historiens disent que ces trois frères sont les rois les plus faibles que la France ait connus. Ils marqueront d'ailleurs la fin du règne des Valois. On en parlera mieux dans la deuxième partie de ce cours.

B. Marguerite de Navarre

1. Définition : royaume de Navarre

Pour bien comprendre les différents rôles des personnages de la nouvelle, il paraît bon d'avoir une petite idée de ce qu'est le Royaume de Navarre. Il s'agissait d'abord d'un territoire indépendant. Il faut entendre par là qu'il n'était pas rattaché à une des grandes puissances européennes de son siècle. Par la suite, une partie fut annexée à l'Espagne et une autre à la France. Au moment de l'intrigue, une partie de ce royaume est toujours (plutôt) indépendante et possède un roi. Ce pourquoi, en devenant roi de France, Henri de Navarre (alias Henri IV) possédait une forme de double titre : roi de France et roi de Navarre.

Au moment de l'intrigue de Madame de Lafayette, ce royaume connaît des alliances avec le trône de France en ce que la grande tante de Charles IX, Marguerite, a été mariée à un roi de Navarre. Quelques années plus tard, c'est à nouveau une sœur du roi de France, à nouveau appelée Marguerite, qui s'unit à un autre roi de Navarre (Henri). On constate alors qu'il est aisé de confondre les différents membres de l'Histoire de France, portant des prénoms et des titres semblables.

2. Marguerite de Navarre (reine de Navarre)

Lien avec la couronne : sœur du roi de France : François Ier. Son nom de naissance est : Marguerite d’Angoulême.

Mari : Henri II de Navarre aussi appelé Henri d'Albert, roi de Navarre. On remarque qu'il se nomme Henri II de Navarre et qu'il faut veiller, à l'évocation de ce nom, à ne pas le confondre avec Henri II de France, fils de François Ier, mari de Catherine de Médicis, père de Charles IX et Henri III.

Enfant(s) notable(s) : Jeanne d'Albert, succède au trône de Navarre de sa mère.

3. Antoine de Bourbon et Jeanne d'Albert (roi et reine de Navarre

Jeanne d'Albert, reine de Navarre.

  • Lien avec la couronne : nièce du roi François Ier.

Antoine de Bourbon, roi de Navarre.

  • Lien avec la couronne : descendant royal, donc prince de sang.

Enfant(s) notable(s) : Henri IV, roi de Navarre et de France.

Conclusion

On pourrait penser que, dans le cadre du programme de littérature, nous pourrions nous passer de réaliser une étude de certains événements qui précèdent ou suivent le cadre temporel de l'intrigue de Madame de Lafayette. Or, via ce cours, nous avons tenté de démontrer à quel point connaître quelques passages de l'Histoire de France permet de mieux comprendre les diverses alliances et rivalités entre les maisons que l'on retrouve dans le récit.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?