Victor Hugo : Vie privée et écriture politique

Victor Hugo : Vie privée et écriture politique

Retrouvez la fiche de cours sur Victor Hugo "Vie privée et écriture politique" sur digiSchool pour compléter vos révisions sur Hernani, au programme du Bac Littéraire sur les années scolaires 2018-2019 et 2019-2020.

Dit l'homme océan, le poète national, Victor Hugo est une figure du patrimoine français incontournable. Politicien (pair de France), dramaturge, romancier, poète, dessinateur, Victor Hugo s'est attaqué à beaucoup de domaines en faisant souvent preuve d'une modernité étonnante.

Téléchargez gratuitement votre fiche de révisions du Bac pour préparer votre épreuve de Littérature.

Victor Hugo : Vie privée et écriture politique

Le contenu du document

 

Pour traiter de façon générale le personnage de Victor Hugo, ce cours est divisé en trois parties. La première (voir ci-dessous) s'attarde plus sur la personne de Victor Hugo en délivrant des éléments biographiques, en s'intéressant au contexte politique dans lequel il a évolué et en parlant de son engagement. Nous étudions alors l'enfance et le début de vie adulte de l'auteur. Nous axons aussi notre propos sur les différents types de régimes qu'a connus le XIXe siècle (monarchie, république, empire). Finalement, nous évoquons quelque peu les œuvres de Victor Hugo en définissant sa façon d'instaurer une critique sociale. La deuxième fiche s'intéresse uniquement aux œuvres de Victor Hugo. La troisième fiche se concentre sur la fin de la vie de ce dernier (son exil, notamment) et la postérité de cette figure.

PRÉREQUIS

Faire le bilan des connaissances déjà possédées quant à la vie de Victor Hugo pour définir quels sont les éléments sur lesquels l’attention doit être particulièrement portée.  

OBJECTIFS

  • Comprendre le contexte historique dans lequel a évolué Victor Hugo.
  • Connaître les combats idéologiques de Victor Hugo.
  • Se familiariser avec les œuvres majeures de Victor Hugo.

 

I. VIE PRIVÉE

A. Enfance

Les parents de Victor Hugo sont Joseph Léopold Sigisbert Hugo et Sophie Trébuchet. Son père est militaire. Il est parfois affecté en Italie et en Espagne ; ce qui permet à Victor Hugo de voyager. Par exemple, la famille fait halte dans le Pays basque espagnol (à Ernani) et, pendant un certain temps, Hugo est élève dans une école à Madrid.

Ses parents se séparent et Victor Hugo rentre à Paris avec sa mère. Il commence à écrire des vers, qu’il lit à sa famille, qui l’encourage dans sa démarche. A quatorze ans, il déclarerait déjà : « Je veux être Chateaubriand ou rien. » Dans une telle démarche, il s’inscrit à des concours littéraires, où il se fait remarquer plusieurs fois.

B. Entrée dans le monde adulte

Il publie son premier recueil de poèmes à dix-neuf ans. Il s’agit d’Odes.

En 1822, il épouse Adèle Foucher avec qui il a cinq enfants : Léopold, Léopoldine, Charles, François-Victor et Adèle. Le couple connaît des turbulences dans ses relations, notamment de par les infidélités commises aussi bien par Victor Hugo que par sa femme. 

II. LE CONTEXTE POLITIQUE DU XIXe SIÈCLE

Le XIXe siècle se traduit par une instabilité politique qui a du mal à structurer l’héritage de la Révolution française. Il y a une alternance et une hésitation entre différents régimes. En voici un court récapitulatif :

  • 1799-1804 : la France est un consulat ; c’est-à-dire que le pouvoir est dans les mains de trois consuls. Néanmoins, au sein de ce régime autoritaire, c’est le Premier Consul Napoléon Bonaparte, qui prend les décisions.                         
  • 1804-1814 : la France connaît le premier Empire dont l’empereur est Napoléon Ier. L’Empire devra affronter beaucoup de problèmes de politique intérieure ainsi qu'extérieure et finira par chuter.
  • 1814-1815 : la France connaît la première Restauration. Il faut entendre par ce terme la restauration de la monarchie. C’est le roi Louis XVIII qui est, alors, au pouvoir.
  • 1815-1830 : après une centaine de jours lors desquels Napoléon tente de revenir au pouvoir, la France connaît la seconde Restauration. La branche des Bourbons est au pouvoir : Louis XVIII règne de 1815 à 1824, puis Charles X de 1824 à 1830.
  • 1830 : se déroulent les trois journées de juillet, aussi appelées les Trois Glorieuses, du 27 au 29 juillet. Il s’agit d’une révolution en réponse à la suspension de la liberté de la presse. A la suite de cette dernière, s’installe un flou quant au régime qui allait être mis en place. Il y a un mouvement assez faible qui tente d’instaurer la république mais la crainte du souvenir de la révolution de 1789 fait préférer une autre monarchie. 
  • 1830- 1848 : le roi Louis-Philippe, dit le « roi des Français », est au pouvoir. Lors de cette période de dix-huit ans, la France connaît un développement industriel et un enrichissement de la bourgeoise, ainsi qu’une certaine liberté de la presse. On appelle cette période la Monarchie de Juillet.
  • Révolution de 1848 : le peuple descend dans la rue. Le tout se solde par un retour à l’ordre. Il passe par un homme qui se fait élire président. La République est proclamée.         
  • 1848-1851 : Deuxième République, dont le président est Louis-Napoléon Bonaparte, élu le 10 décembre 1848.
  • 1851 : Louis-Napoléon Bonaparte fait un coup d’État. Il possède alors les pleins pouvoirs, comme un empereur. Hugo est un opposant farouche de Napoléon III. Il part en exil pendant presque vingt ans (toute la durée du Second Empire).
  • 1851-1870 : Second Empire dont l’empereur est Napoléon III. Le régime est fort, voire dictatorial (beaucoup d’emprisonnements, d’exils, de disparitions de la liberté de la presse) mais il y a un grand développement de l’économie avec l’industrie. C’est une entrée de la France dans la modernité. La France entre en guerre contre la Prusse en 1870 et perd. Napoléon III abdique.
  • 1870-1940 : Troisième République.

 

Parmi tous ces conflits politiques, Victor Hugo est un homme engagé mais de l’ordre (il entre à l’Académie française puis est pair de France). Il est préoccupé par la question sociale mais ne participe pas aux révolutions.

Pour situer Victor Hugo entre toutes les idées politiques qui peuvent diviser la France quant à son régime (monarchie, empire napoléonien, république…), il faut se rappeler qu'il a d'abord fait partie du camp des royalistes. Il s'était rangé du côté de sa mère (royaliste) et non de son père, qui a contribué aux grandes victoires napoléoniennes. Petit à petit, son évolution le conduit vers des idées dites libérales. Il défendra alors la liberté d’expression ainsi que d’entreprendre, s'attaquera à des causes sociales et soutiendra la République.

III. L’ENGAGEMENT

A. La justice

1. La misère : source de crimes

Pour Victor Hugo, les problèmes sociaux dont il veut discuter sont en lien avec la question de la pénalité. Il se demande, notamment, comment on évalue, condamne et limite la criminalité. Hugo veut clairement montrer que c’est la misère qui entraîne les crimes et les délits. On retrouve notamment une telle idée avec les personnages de Claude Gueux (Claude Gueux, 1834) et Jean Valjean (Les Misérables, 1862). Ils sont d’abord incarcérés pour avoir volé du pain, mais leur peine se voit alourdie car ils commettent des délits au sein même de la prison.

2. La peine de mort

Conjointement, outre le combat contre la source des crimes, Victor Hugo milite aussi afin de changer les conséquences liées au crime. Il s’oppose alors à la peine capitale. Une telle problématique est particulièrement développée dans Le Dernier Jour d’un condamné (1829). Ce texte, écrit à la première personne, est le journal d’un homme condamné à mort. Pourtant, le lecteur n’a pas accès au crime que ce condamné a réalisé. A la fin du texte, l’homme est exécuté et sa parole est interrompue en même temps que sa vie. Le dispositif du texte démontre la violence de l’exécution de la peine capitale et fait scandale.

 Conjointement, l’un des arguments de Victor Hugo visant à lutter contre la peine de mort est l’idée que seul Dieu peut décider de la mort des Hommes et qu’exécuter une peine capitale revient à le concurrencer dans ses actions.

3. La réinsertion des criminels

La réinsertion des criminels est une thématique qui est toujours d’actualité au XXIe siècle. Pourtant, au XIXe siècle, une telle problématique était déjà présente et Victor Hugo tentait de l’exploiter et l’exposer au public via ses œuvres. Le personnage de Jean Valjean (Les Misérables) est le symbole de la difficulté d’un criminel à se réinsérer. 

En effet, alors que ce personnage sort d’une vingtaine d’années d’emprisonnement, la fatigue, la faim et la brutalité qu’il a côtoyées pendant des années le poussent à voler la pièce de monnaie d’un jeune enfant. Un tel acte de récidive le conduit à être condamné à nouveau. Il est donc obligé de vivre dans la fuite. Suite à une rencontre avec un évêque, il se tourne vers le bien et, en changeant d’identité, devient une personne généreuse et exemplaire. Or, Javert, un policier, le traque et le pousse à devoir changer plusieurs fois d’identité.

En fait, Victor Hugo établit des critiques concernant la justice, en général. Avec le personnage du policier Javert (Les Misérables) qu’il faut opposer à celui de Jean Valjean. Le lecteur est invité à considérer que la justice n’est pas juste puisqu’elle poursuit le généreux Jean Valjean.

B. La lutte contre la misère

1. Des enfants

Le thème de l’enfance est cher à Victor Hugo et il le développe dans plusieurs de ses œuvres. Notamment, il écrit Melancholia, un poème évoquant strictement les enfants qui travaillent. Dans Les Misérables, avec les personnages d’Azelma, Éponine, Gavroche et Cosette qui ont, plus ou moins, grandi ensemble, il s’attarde à démontrer que les enfants peuvent courir vers un destin funeste s’ils n’ont pas de cadre parental et d’éducation.

2. Des femmes

Même si cette thématique revient de façon moins systématique que certaines autres, Victor Hugo, dans son étude de la misère, parle tout de même de la condition des femmes. Notamment, le personnage de Fantine (Les Misérables) démontre à quel point la déroute d’une jeune femme peut se faire rapidement. Perdant son emploi pour des motifs injustifiés, cette mère célibataire, pour subvenir aux besoins de sa fille, se voit obligée de vendre tout ce qu’elle possède, jusqu’à son corps.

C. Un idéal moderne : les États-Unis d’Europe

Avec une modernité très étonnante, Victor Hugo évoque une organisation politique entre pays qui n’est rien d’autre qu’une vague image anticipée de l’Europe. On lui attribue même une citation, selon laquelle il définit qu’« une guerre entre Européens est une guerre civile. » Conjointement, en 1849, au Congrès de la Paix, il déclare :

« Un jour viendra où vous France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure ».

Cette organisation qu’il évoque ci-dessus, il l’appelle les États-Unis d’Europe.

LE PETIT + DANS TA COPIE

Étant donné que Victor Hugo est un personnage illustre, dont les éléments biographiques sont assez connus, les élèves ont tendance à se cacher derrière ce qu’ils connaissent de l’auteur. Pourtant, dans un commentaire, il s’agit de veiller à citer le texte littéraire. Il ne faut pas uniquement parler de la vie et des combats idéologiques de l’auteur.

POUR ALLER PLUS LOIN …

 Il est compliqué de lire tous les ouvrages de Victor Hugo. Néanmoins, dans le but de posséder une culture générale assez complète, il peut être utile de lire des résumés concernant les ouvrages de l’auteur afin de pouvoir associer une thématique à un titre.

DANS CETTE THÉMATIQUE

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?