Justitia, Victor Hugo (1857) - Histoire des arts - Terminale L

Justitia, Victor Hugo (1857) - Histoire des arts - Terminale L

Voici un document de cours de Terminale L d'Histoire des arts concernant Justitia de Victor Hugo.

Dans un premier temps, vous aurez une courte biographie de Victor Hugo, puis vous situerez l'oeuvre. Vous analyserez ensuite les éléments de l'oeuvre et sa signification. Enfin, vous verrez quels liens il peut y avoir avec d'autres oeuvres.

Téléchargez gratuitement ce cours d'Histoire des arts, option au Bac L.

Justitia, Victor Hugo (1857) - Histoire des arts - Terminale L

Le contenu du document

 

histoire-des-arts-victor-hugo

IDENTIFIER

AUTEUR

Victor Hugo (XIX ème siècle).

Dit l'homme océan, le poète national, Victor Hugo est une figure du patrimoine français incontournable. Politicien (Père de France), dramaturge, romancier, poète, dessinateur, Victor Hugo s'est attaqué à beaucoup de domaines en faisant souvent preuve d'une modernité étonnante.

Voici les thématiques auxquelles il s'intéressa particulièrement :

D'un point de vue social (= organisation de la société) :  il est en défaveur de la peine de mort, des injustices faites aux femmes et de la violence exercée sur les enfants. Il est en faveur du droit à l’éducation laïque pour tous, de la réhabilitation des criminels, de la justice sociale, du recyclage, de l'union des « Etats-Unis d'Europe » (il envisage une Union européenne).

D'un point de vue politique :  d'abord monarchiste, il deviendra républicain et homme politique avant d'être exilé.

D'un point de vue littéraire :  il est en faveur du vers libre, c'est à dire du vers qui n'obéit pas aux conventions littéraires, de la liberté dans le théâtre (Cromwel, une pièce tellement détachée des conventions qu'elle est inmontable du fait d'un trop grand nombre de personnages, de sa longueur….). Il est précurseur du courant romantique français (voir définition dans « domaine artistique »). Considéré à présent comme un génie littéraire, de par son refus du classicisme, il fut au centre de querelles artistiques telle que la Bataille d'Hernani. Pour la première de cette pièce, la Comédie française revêt une ambiance d'émeutes opposant les classiques aux romantiques comme Théophile Gautier et Balzac.

 

TYPE D'OEUVRE 

Plume et lavis (technique picturale consistant à n'utiliser qu'une seule couleur (à l'aquarelle ou à l'encre de Chine) qui sera diluée pour obtenir différentes intensités de couleur) d'encre brune, crayon et gouache sur papier.

 

DOMAINE ARTISTIQUE

Dessin

 

SITUER L'OEUVRE

- Dans le temps et l'espace 

D'un point de vue social, le milieu du XIXème siècle est à la fois une période qui suit la Révolution et une période qui précède la Commune, une révolte populaire qui intéressa de nombreux artistes, qui participèrent aux rassemblements. Cette révolte ne se déroula qu'à Paris et fut réprimée de façon sanglante. La période dans laquelle Victor Hugo vit est traversée par l'instabilité politique. Le gouvernant de cette période fut Napoléon III (président de la République élu au suffrage universel puis empereur).

 

- Dans un courant artistique

Le Romantisme est un courant littéraire qui prend naissance en Allemagne au XVIIIème siècle. Le romantisme touchera ensuite d'autres disciplines artistiques comme la peinture et la musique. Ce courant s'étendra en Angleterre, France et Espagne (notamment).

Ce courant artistique s'intéresse aux sentiments, aux émois (du latin movere : bouger, remuer → ce qui émeut est ce qui remue l'esprit) de l’âme, tout en ayant recours, de façon inédite, aux thèmes de l’imagination et du rêve. Les artistes sont partagés entre la passion et la mélancolie.

De par ce courant, les artistes bénéficient d’une liberté totale dans le choix des sujets. Ils ne recherchent pas la vérité mais le sentiment ressenti.

Les ambiances sont souvent brumeuses, étranges et mystérieuses.

 

ANALYSER

DECRIRE LES ELEMENTS DE L'OEUVRE : COULEURS, FORMES, PERSONNAGES …

Les couleurs fonctionnent de façon contrastée. En effet, le noir est très présent et est parsemé d'éléments blancs. Passant du noir au blanc, le tableau est envahi d'une brume, révélant au loin deux piquets représentant la guillotine. Une sorte de pastille scintillante se trouve en dessous de ces derniers.

 

EXPLIQUER LA SIGNIFICATION :

Le contraste de couleur joue sur la lumière ou plutôt son absence dans une telle situation. La lumière divine a déserté ce paysage. Majoritaire dans ce tableau, le noir représente la souffrance et le néant.

lune-histoire-des-arts-terminale

 

La sorte de pastille scintillante représente différentes choses : 

La lune, qui a quitté le ciel face à la barbarie humaine. Le reflet de la lame de la guillotine. La tête coupée de l'homme, seule sur le sol.

On aperçoit une tête présente dans le ciel. Elle représente un homme dans la douleur, dans l'agonie. Elle est inspirée du Tio Paquete de Goya (1820), représentant un mendiant aveugle ayant joué de la guitare dans les rues de Madrid. Le recours à ce personnage par Hugo a pour but de montrer que les hommes condamnés par la justice sont les personnes en difficulté sociales, motif récurrent chez Hugo que l'on retrouve notamment dans les personnages de Jean Valjean ou de Claude Gueux.

 

- Cette justice qui condamne est présente directement sur le tableau avec l'écriture Justitia au sol, qui imite une signature d'artiste, une façon de dire : ce spectacle, cette oeuvre de mort, c'est la justice qui vous l'offre, c'est elle l'artiste.

 

DESTINATAIRES, ENGAGEMENT DE L'AUTEUR QUANT AU SUJET DONT IL PARLE 

Les destinataires de cette œuvre sont multiples. Comme dans la lettre ouverte aux habitants de Guernesey, Victor Hugo s'adresse à quiconque qui examinera son travail. Son but est clair : montrer les atrocités de la peine de mort afin de l'abolir.

 

PROLONGER, METTRE EN LIEN AVEC D'AUTRES OEUVRES :

 

histoire-des-arts-justicia-hugo-terminale

El tio Paquete, Goya, 1820.

 

 

histoire-des-arts-hugo-terminale

Ecce Lex (Le Pendu), Victor Hugo, 1854.

 

Oeuvres littéraires : Victor Hugo :

Les Misérables ;Ruy Blas ; Le Dernier jour d'un condamné ; Lettre ouverte aux habitants de Guernesey ; Discours contre la misère..

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?