Le Prince de l'obscurité, Henri - Histoire des arts - Terminale L

Le Prince de l'obscurité, Henri - Histoire des arts - Terminale L

digiSchool vous propose un document de Terminale L en Histoire des Arts, à propos de l'oeuvre "Le Prince de l'oscurité".

Dans un premier temps vous identifierez l'artiste Henri Michaux, puis vous étudierez un type d'oeuvre. Ensuite, vous situerez un tableau spécifique, puis vous analyserez les éléments de l'oeuvre.

Téléchargez gratuitement ce document de spécialité Histoire des arts pour le Bac L.

Le Prince de l'obscurité, Henri - Histoire des arts - Terminale L

Le contenu du document

 

IDENTIFIER

histoire-des-arts-terminale

ARTISTE

Henri Michaux est un peintre et écrivain, belge francophone, ensuite naturalisé français, né en 1884 et décédé en 1955.

 

TYPE D'OEUVRE

Gouache (peinture de consistance pâteuse et opaque) et aquarelle (peinture à l'eau, légère voire transparente) sur papier noir. 

 

SITUER

terminale-histoire-des-arts

-Dans le temps et l'espace : tableau réalisé entre la première et la deuxième guerre mondiale, lors de la montée du fascisme, du nazisme. Hitler prend le pouvoir en 1933. La guerre civile en Espagne entre les républicains et les nationalistes naît en 1936.

 

-Dans le courant artistique : le courant artistique de cette époque dominant est le surréalisme. Il s'agit d'une révolte des artistes suite aux horreurs de la première guerre mondiale. Cette boucherie sans sens ne peut être expliquée. Les surréalistes réalisent un art libéré, non réfléchi, ressenti, s'approchant du rêve. Ils passent par l'abstrait et réalisent des expériences artistiques tel que le cadavre exquis (« jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu'aucune d'elles ne puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes. », Dictionnaire abrégé du surréalisme).

Henri Michaux n'appartient pas au mouvement surréaliste mais sa démarche s'en approche, elle est dite hallucinogène. Son art est lui aussi lié au rêve. Il s'intéresse rôle joué par l'inconscient et réalise aussi des expériences artistiques. D'après le site du centre Pompidou : « Michaux se décrit lui-même comme celui qui, dès l’enfance, s’abîme dans le rêve, refuse de vivre. »          

 

ANALYSER                    

DECRIRE LES ELEMENTS DE L'OEUVRE : COULEURS, FORMES, PERSONNAGES                 

Sur un fond noir, les couleurs sont vives et mélangées de façon disparate. Les formes sont irrégulières et la peinture a été déposée de façon plus ou moins nette et épaisse selon les endroits.            

 

INTERPRETATION :

Le paysage 

-Le fond noir représente la nuit, qui fait référence à un environnement inquiétant. 

-A droite, une bande plus claire ressemble à un arbre. Le paysage est peut-être celui d'une forêt, qui représente souvent, en art, les épreuves qu'un personnage doit traverser avant de parvenir à son but.

-Les pointillés de couleur font penser à une pluie d'étoiles, inscrivant l'oeuvre dans le fantastique, dans le rêve.

 

Le personnage

-Le personnage ou la créature principale semble assise sur une chaise, qu'on pourrait, selon le titre, apparenter à un trône.

-Une sorte d'étoile déposée sur sa tête, semblable à celle d'un sapin de Noël, peut représenter une couronne.

-La tête ressemble à un crâne. Cela rappelle quelque peu la vanité (genre pictural qui représente et des éléments faisant référence à la vie et des symboles de la mort ; le but étant de montrer que la vie ne mène qu'à la mort et que tout est vain (inutile). Ex : le crâne, la flamme (qui va s'éteindre), le sablier (qui symbolise le temps qui passe)). Derrière elle, on aperçoit un fantôme, une sorte de diable, d'âme maléfique.

 

Conclusion 

L'auteur représente un prince, un homme de pouvoir qui inspire la méfiance. On peut penser que l'auteur diabolise les chefs d'Etat en cette période politique trouble. Du moins, c'est ainsi que l'œuvre est reçue, c'est-à-dire analysée par le publique. Les caractères abstrait et fantastique de l'œuvre permettent-ils de mettre en valeur, de dénoncer une vérité ?

 

PROLONGER  

La réflexion, mettre en lien avec

Le Prince de la nuit

 

Prince de la nuit, du double, de la glande

aux étoiles,

du siège de la 

Mort,

de la colonne inutile,

de l'interrogation suprême.

Prince de la couronne rompue

du règne divisé, de la main de bois.

Prince pétrifié à la robe de panthère. 

Prince perdu.

 

Peintures, Henri Michaux, 1939.

 

histoire-des-arts-gilbert-photo

All is vanity, Charles Allan Gilbert, 1892

 

histoire-des-arts-terminale-ensor

Masque devant la mort, James Ensor, 1888

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac L le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac L

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?