Une Licence après le Bac L ?

Une Licence après le Bac L ?

Près de 70% des bacheliers L se dirigent vers l’université, la plupart du temps vers des études longues et généralistes (5 ans ou plus après le bac). Panorama :

25 juillet 2011 | digiSchool Bac L | 0 avis

Une Licence après le Bac L ?

L’université : un choix qui rassemble près de 7 bacheliers L sur 10. Ils s’engagent alors dans le parcours LMD : licence (bac+3) - master (bac+5, divisé en master pro, directement professionnalisé et en master recherche, antichambre de la thèse), voire doctorat (bac+8).

Après le Bac L - Lettres / sciences du langage / arts

Les L y représentent près de 50% des effectifs (RERS 2010) :

La licence générale de lettres

Deux spécialités au choix : lettres modernes (langue vivante obligatoire et étude de la littérature récente ou comparée) et lettres classiques (latin et/ou grec et étude des littératures et civilisations anciennes). Qualités requises : capacités rédactionnelles, esprit de synthèse et ouverture intellectuelle.

  • Débouchés : enseignement, communication, docu¬mentation, information, édition ou culture.

La licence en Sciences du langage

La L1 est pluridisciplinaire : sciences du langage, littérature, communication, informatique ou sciences de l’éducation. En L2, l’accent est mis sur les sciences du langage en elles-mêmes : sémiologie, linguistique formelle, sémantique, lexicologie… La L3 est celle de la spécialisation : enseignement et apprentissage des langues, traitement automatique des langues, pathologies du langage…

  • Débouchés : traduction spécialisée, traite¬ment informatique des langues, secteur paramédical (l’orthophonie, notamment), enseignement, recherche.

La licence en arts

Elle intéresse au premier chef les bacheliers L ayant suivi l’option « arts » en terminale. Plusieurs filières au choix : arts plastiques, arts du spectacle, histoire de l’art et archéologie, musique.

  • Débouchés : enseignement, métiers de la culture ou de la communication.

Licences de Lettres après le Bac L

Les L y représentent 40% des effectifs :

Les plus littéraires s’orienteront vers la filière langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE). Au programme : grammaire, expression écrite et orale, vocabulaire, compréhension, linguistique, phonétique, littérature, histoire… Le tout dans la langue étrangère choisie.

  • Débouchés : enseignement, traduction ou interprétariat.

Les L désireux de travailler en entreprise choisiront plutôt la filière langues étrangères appliquées (LEA). Programme polyvalent : droit, économie, gestion, statistiques… Et 2 langues vivantes impératives, une 3ème étant souvent proposée en option. Enseignement très professionnalisé : correspondance administrative, traduction spécialisée, comptabilité, économie, informatique et droit. Débouchés : information / communication, documentation, interprétariat, tourisme…

Après le Bac L - Sciences humaines et sociales

Des filières qui comptent 28% de L :

La licence d’histoire

Quatre périodes au programme : Antiquité, Moyen Âge, période moderne et histoire contemporaine. Qualités requises : facilité d’écriture, goût pour l’analyse et ouverture sur le monde. Afin d’enrichir votre profil et d’élargir les débouchés possibles, sélectionnez des options en droit, économie, gestion ou langue.

La licence de géographie

Au programme : géographie physique (étude des reliefs et des sols), géographie des populations et des sociétés, cours sur les régions, les nations… Afin de maîtriser les techniques de la cartographie, de la démographie et de l’analyse spatiale, de bonnes bases en mathématiques (et notamment en statistiques) s’imposent. Et, globalement, un goût prononcé pour la lecture et les exposés, des capacités d’analyse et un esprit critique.

  • Débouchés de ces filières : enseignement, journalisme, culture, patrimoine, urbanisme…

Rappel : bac+ 5 désormais impératif pour présenter les concours de l’enseignement. Et obligation, pour les futurs profs de géographie ou d’histoire du secondaire ayant à enseigner l’autre matière, de suivre celle-ci au cours de leur cursus.

La licence de psychologie

La licence de psycho a pour but d’assurer une formation portant sur les cinq spécialités de la matière : psychologie cognitive, sociale, du développement, clinique et psychophysiologie. Enseignements pluridisciplinaire, variables selon les universités : méthodes et concepts de la sociologie, de la philosophie, de la linguistique… Mais aussi statistiques, biologie et anglais, indispensables pour analyser les phénomènes psycho-sociaux !

  • Débouchés : professorat des écoles, fonction publique, conseiller d’orientation, psychologue.

La licence de sociologie

But de ces 3 ans : former des étudiants aux bases de la matière : sociologie de la déviance, de la famille, de la vieillesse, introduction à la sociologie politique, statistique, anthropologie urbaine, morphologie sociale… Mais également de les initier à leurs futures missions d’enquête, de diagnostic et d’expertise. En L3, spécialisations en développement social, éducation-formation, travail, entreprise et organisations, pratiques culturelles, inégalités sociales et économiques… Qualités requises : curiosité et ouverture sur l’actualité, forte capacité de travail et d’analyse.

  • Débouchés : enseignement, recherche, fonction publique, métiers du social, de l’emploi, de la santé…

Licence Droit / Science Politique après le Bac L

On y compte 20 % de bacheliers L. Les 4 premiers semestres sont consacrés à l’acquisition d’une culture générale à dominante juridique (droit administratif, civil, constitutionnel, pénal, privé, international…). Spécialisation en L3 : droit privé, droit pénal, droit public, droit des affaires, droit international, science politique… Qualités requises : esprit méthodique, bonnes capacités rédactionnelles, ainsi que de synthèse et d’analyse.

  • Débouchés très larges : métiers du droit (greffier, avocat, magis¬trat, huissier, commissaire de police…), mais aussi journalisme/communication, fonction publique, ressources humaines, etc.

Et aussi…

Économie / gestion et AES (Administration économique et sociale)

Des filières réservées aux L les plus « matheux ». Débouchés dans la gestion, les ressources humaines, la banque-assurance ou l’enseignement.

STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives).

Même remarque. Débouchés : métiers de l’enseignement sportif (professeur, animateur, éducateur sportif, manager sportif….).

Bac L : Les doubles licences, pour booster son profil

Droit-lettres-économie, droit-langues, économie-sociologie… Les licences bi disciplinaires sont des filières exigeantes (on étudie 2 domaines, parfois éloignés, en parallèle, plus d’heures de cours au programme aussi), mais au final des diplômes précieux, garants d’une double compétence très appréciée des recruteurs. Une plus-value encore plus appréciable pour les diplômés en lettres ou sciences humaines, pas toujours, sinon, immédiatement opérationnels sur le marché du travail. A noter que la licence d’Histoire-Géo, basée sur une double formation générale dans ces 2 matières, est un atout majeur pour la préparation du CAPES du même nom.

Donne ton avis !

Veuillez répondre à la question suivante :


Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir
Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?