Rattrapages : choisir l'épreuve de Littérature - Bac L

Rattrapages : choisir l'épreuve de Littérature - Bac L

3 janvier 2017 | digiSchool Bac L | 0 avis

Rattrapages : choisir l'épreuve de Littérature - Bac L

Si tous les candidats au bac L passent l’épreuve écrite de littérature en terminale, obligatoire au baccalauréat, seuls ceux devant défendre leurs compétences au rattrapage auront à choisir, éventuellement, de passer l’oral de contrôle de littérature.

Choisir la littérature au rattrapage, pourquoi ? Comment se préparer, et surtout, comment réussir cette épreuve orale de littérature ?

QUELLES SONT LES CHANCES D’AVOIR LE BAC AU RATTRAPAGE ?

Si huit candidats sur dix obtiennent leur bac du premier coup, ceux devant se rendre au rattrapage ont également toutes leurs chances de réussir : en effet, on estime en moyenne que deux tiers des candidats convoqués au rattrapage réussissent à rattraper leurs points manquants, et obtiennent leur sésame vers les études supérieures.

Vous êtes convoqués au rattrapage du Bac L ? Pas de panique ! Vous avez encore toutes vos chances ! Le tout, c’est de ne pas baisser les bras, et pour commencer, de choisir les matières adéquates pour votre oral.

POURQUOI CHOISIR LA LITTERATURE AU RATTRAPAGE ?

Vous aurez à choisir deux matières à passer au rattrapage.

Les critères à prendre en compte au moment de votre choix sont les suivants :

– vos notes obtenues à l’écrit : puisque la note obtenue lors de l’oral de rattrapage vient remplacer la note de l’écrit, vous devez choisir une matière où votre note est basse

– le coefficient de ces notes : choisir un coefficient fort est une bonne idée. Pour les L, la philo, au coefficient 7, est souvent choisie au rattrapage… Le coefficient de l’épreuve de littérature au baccalauréat est de 4 : c’est le même coefficient que l’épreuve d’histoire, les épreuves de LV1 ou de LV2, ou encore votre épreuve de spécialité.

– votre niveau dans les matières. Ne choisissez surtout pas la littérature au rattrapage si vous n’avez pas lu les livres, si vous connaissez mal la matière. Dans ce cas, vous aurez plus de chances de vous en sortir en histoire ou en langues !

Vous devez donc choisir de passer la littérature au rattrapage si vous êtes un bon élève dans cette matière, qui a eu un accident le jour de l’écrit.

COMBIEN DE TEMPS POUR REVISER L’ORAL DE RATTRAPAGE ?

Généralement, entre les résultats du bac et le jour de sa convocation pour passer les oraux de rattrapage, le candidat ne dispose pas de plus d’un ou deux jours de révisions…

C’est pourquoi il est inenvisageable à un candidat n’ayant pas lu les livres au programme de présenter la littérature au rattrapage ! Vous n’aurez tout simplement pas le temps de lire les livres, encore moins d’apprendre les cours…

COMMENT SE DEROULE L’ORAL DE CONTROLE DE LITTERATURE ?

L’oral de rattrapage de littérature au bac L ressemble beaucoup, dans sa forme, à l’oral d’épreuve anticipée de français que le candidat a passé à la fin de la première.

L’épreuve dure quarante minutes en tout.

Le candidat dispose de vingt minutes de préparation.

Puis, le passage à l’oral dure vingt minutes.

L’oral se compose de dix minutes d’exposé, suivies de dix minutes d’entretien.

QUEL SUJET POUR L’ORAL DE LITTÉRATURE AU RATTRAPAGE ?

Le sujet proposé est une seule question, portant sur l’une des deux domaines d’étude au programme. Cette question peut être :

– une question portant sur un aspect précis d’une oeuvre, type première question de l’écrit : on peut interroger le candidat sur un motif de l’oeuvre, un aspect technique, un personnage…

– une question portant sur l’oeuvre dans sa globalité, type deuxième question de l’écrit : fonctionnement et cohérence interne, comparaison entre deux oeuvres d’un même domaine d’études (ex. Oedipe roi de Sophocle à Pasolini)

– une question portant sur un point de comparaison entre plusieurs œuvres inscrites au programme limitatif, dans leur relation avec le domaine d’étude retenu.

COMMENT PREPARER LA REPONSE A LA QUESTION (20 MINUTES) ?

Durant le temps de préparation (20 minutes), le candidat doit travailler au brouillon différents aspects de sa réponse.

Tout d’abord, noter les éléments de réponse qui vous viennent à l’esprit.

Ensuite, organisez-les dans un plan, le plus détaillé possible en raison du temps qui vous est accordé. Les titres que vous mettez aux grandes parties – et aux sous-parties – doivent être précis, compréhensibles : ce sont sur ces formulations que vous vous appuierez lors de votre passage à l’oral.

Ne rédigez en aucun cas tout votre développement ! D’abord, parce que vous n’en aurez pas le temps ; ensuite, car lire directement vos notes donnera une impression négative à l’examinateur.

Rédigez, en revanche, une introduction et une conclusion.

N’écrivez que sur le recto de vos feuilles de brouillon… Cela vous évitera de vous perdre lors de votre exposé.

NB. Le candidat n’a pas le droit d’amener ses copies des oeuvres au programme. Vous devez appuyer votre raisonnement sur des citations des oeuvres que vous aurez mémorisées au préalable !

COMMENT SE DEROULE L’EXPOSE (10 MINUTES) ?

Tachez de répondre clairement à la question qui vous a été posée, en suivant les notes que vous avez préparées au brouillon.

Essayez de citer précisément les oeuvres dont vous parlez : cela pose votre propos sur une base objective, et prouve votre connaissance précise des oeuvres.

Articulez, parlez distinctement.

Gardez toujours un oeil sur votre montre : vous ne devez pas dépasser dix minutes… Mais vous ne devez pas non plus faire un exposé trop court !

COMMENT SE DEROULE L’ENTRETIEN (10 MINUTES) ?

Même si vous avez l’impression de ne pas avoir réussi votre exposé, ne vous découragez pas. L’entretien est une partie de l’oral qui peut vous aider à remonter votre note. Contrairement à ce qui est généralement compris, votre examinateur n’essaiera pas de vous piéger ; et cette discussion avec lui est sera l’occasion, soit de revenir sur vos erreurs, soit de pousser plus loin votre raisonnement.

L’examinateur part de votre exposé, et il peut vous demander :

– de préciser votre propos

– d’approfondir votre commentaire ou votre interprétation, par exemple en soulignant certains éléments que vous aviez omis dans l’exposé

– de développer des perspectives

L’examinateur peut aussi vous poser une question à propos des oeuvres lues en lecture complémentaire durant l’année. Pour ceux qui ont bien lu autour du programme, c’est l’occasion de briller !

QUELLES SONT LES ATTENTES DU JURY ?

Le jury note votre prestation à l’oral de rattrapage sur les critères suivants :

- la connaissance des œuvres et des domaines d’étude du programme ;

-  l’aptitude à prendre en compte des problématiques ;

-  la clarté, la pertinence et la cohérence des propos, l’utilisation des notes personnelles ;

-  la personnalité de l’interprétation et du jugement critique ;

-  l’aptitude au dialogue et à l’échange ;

-  la justesse et la correction de l’expression.

(Source : BO)

CHOSES A NE PAS FAIRE PENDANT L’ORAL DE RATTRAPAGE

Adoptez un ton calme et posé, en aucun cas revendicateur.

Ne contredisez pas votre examinateur si celui-ci met en avant une erreur dans votre raisonnement : il ne vous piège pas. Le plus sûr est pour vous d’admettre l’erreur, d’écouter ses explications, et de tenter de pousser votre raisonnement dans la bonne direction.

Et surtout… Ne négociez pas votre note. Ne mentionnez pas le nombre de points que vous avez à rattraper. Ne soyez pas mielleux avec l’examinateur : cela ne peut que vous desservir.

Donne ton avis !

Veuillez répondre à la question suivante :


Vous devez être membre de digiSchool bac L

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?